J’ose le jardinage au féminin

Le jardinage au féminin

Ma collègue Pascale m’a prêté cette petite merveille. Puisque je débute dans le jardinage, j’ai immédiatement pensé qu’un livre qui s’adresse aux femmes me permettrait de commencer en douceur, n’est-ce pas?

«Dans toutes les sociétés paysannes, ce sont les femmes qui s’occupent de jardinage. La grosse culture est réservée aux hommes».

Ainsi débute l’ouvrage, lequel était offert avec un baril de lessive Skip. Évidemment, vous l’aurez compris, ça date un peu.

Ma collègue Pascale, qui n’a rien d’une débutante, semble pourtant tenir Le jardinage au féminin en grande estime, et pour cause: copieux et richement illustré, ce guide est une vraie mine d’or. Certes tourné de façon à convenir aux amateurs, mais dont les recettes universelles ont cours chez les professionnels.

Le jardinage au feminin - Les rosiers

Pleins de trucs et de gestes essentiels (faire son compost, amender le sol, arroser, biner, bouturer, tailler les framboisiers, construire une rocaille, un bassin pour les plantes aquatiques, etc.) qu’on est content de voir réunis dans un seul volume sous forme d’illustrations, des illustrations à l’innocence et la simplicité charmantes, mais à l’efficacité redoutable.

Le jardinage au feminin - Les cactées

Bref, j’ai appris plein de choses, mais il en reste tant que j’envisage de numériser le tout pour m’en faire un pense-bête avant de le rendre à sa propriétaire. Et je reste bouche bée devant le travail et le talent déployés par Christiane Neuville, qui semble avoir mené toute seule la réalisation de ce super bouquin. Ça aussi, c’est d’époque.