Une jardinière DIY en bois de récup

La jardinière DIY en bois de récupération à faire soi-même, c’est un projet pour vous si vous rêvez d’un jardin mais que vous devez vous contenter d’une terrasse.

Avec une vingtaine de planches (dans mon cas, je les ai extraites de vieilles palettes), vous allez construire un bac de culture qui sera suffisamment profond pour accueillir toutes sortes de plantes. Cet équivalent auto-construit d’une jardinière du commerce (en plastique, argh) a l’avantage d’être réalisable à peu de frais et avec un équipement réduit. Et grâce à l’assemblage avec encoches à mi-bois, pas besoin de visser ni de clouer!

Voici l’équipement nécessaire:

  • Une vingtaine de planches de même épaisseur et de même longueur (pour réaliser une jardinière DIY carrée)
  • Un grand morceau de bâche plastique
  • Agrafeuse manuelle
  • Scie-sauteuse (ou, à défaut, une scie à bois)
  • Quelques vis et une visseuse électrique (pour le fond de la caisse, facultatif)

Assemblage de la jardinière DIY

La caisse en bois de la jardinière

Assemblage caisse jardinière DIY - L'âge de PierreLa caisse de la jardinière se compose de planches de bois dans lesquelles on aura découpé des encoches. La profondeur des encoches doit être égale au quart de la hauteur de la planche. On commence par le premier étage en posant au sol deux planches parallèles, sur la tranche. Deuxième étage, on pose encore deux autres planches, perpendiculaires aux deux premières. Les unes devront s’emboîter avec les autres. On recommence, et ainsi de suite.

Les encoches seront creusées suffisamment larges (mais pas trop larges) pour que l’ensemble s’emboîte tout juste (largeur de l’encoche = épaisseur de la planche). Pour ma jardinière, j’ai empilé 8 étages de planches de 10cm de hauteur, soit 16 planches en tout.

Le fond de la caisse

Assemblage fond jardinière DIY - L'âge de Pierre

Si vous ne voulez pas que la terre de votre jardinière soit en contact direct avec le sol (ou que vous prévoyez une retenue d’eau, voir plus bas), il faut ajouter un fond à la caisse. Celui-ci ne doit pas être fermé pour laisser s’écouler l’eau d’arrosage, mais doit pouvoir retenir la terre.

On retourne la caisse terminée et on visse plusieurs planches transversales dans la tranche des deux planches du premier étage. C’est sur ces planches transversales que viendra reposer le plastique étanche et la terre contenue dans la jardinière DIY. À défaut de vis, on se contentera de clous, mais attention à ce que le poids la terre ne soit pas trop important, car les planches du fond risqueraient de se détacher au cours d’un déplacement de la jardinière pleine.

Le plastique étanche dans la caisse

Ajout plastique jardinière DIY - L'âge de PierrePour éviter que les planches qui composent la jardinière DIY moisissent ou se déforment au contact de la terre humide, on ajoute un grand morceau de bâche plastique étanche de récupération à l’intérieur de la caisse. Une bonne agrafeuse fera l’affaire. On fixe le plastique directement contre le bois du pourtour de la caisse et des planches transversales qui font éventuellement office de fond. N’oubliez pas de percer quelques trous dans le fond de la bâche plastique, ou l’eau ne s’écoulera pas…

Une retenue d’eau sous la jardinière

Assemblage caisse jardinière DIY - L'âge de PierreSi on souhaite conserver l’eau d’arrosage qui a traversé la terre pour éviter qu’elle se répande sur le sol de votre terrasse, pourquoi ne pas ajouter une retenue d’eau? Il s’agit du simple assemblage de quatre planches en rectangle. Cette fois-ci, la profondeur des encoches est égale à la moitié de la hauteur de la planche.

Ajout plastique jardinière DIY - L'âge de PierreLà encore, on prévoira un morceau de bâche plastique étanche pour que l’eau qui s’écoule de la caisse principale de la jardinière reste prisonnière de ce simple étage de quatre planches. Cette fois, inutile de percer des trous.

 

Et la terre, dans tout ça?

Il est temps de remplir la jardinière DIY. Assurez-vous que votre construction en bois est à son emplacement définitif, car une fois plein de terre et copieusement arrosé, ce bac va être difficile à déplacer. Vous prenez le risque de déchausser votre assemblage, et de vous tordre le dos.

Je recommande l’emploi de cailloux, de billes d’argiles ou de pouzzolane dans le fond de votre jardinière, sur une bonne épaisseur. Cela facilitera le drainage de votre terre. Pour le reste, tachez de ne pas utiliser que du terreau mais un mélange de sable, ou de perlite, de pouzzolane, de terre de jardin, etc. Tout dépend des plantes que vous avez décidé d’installer, mais la plupart d’entre elles apprécieront sûrement un sol bien meuble et correctement drainé.

Au boulot!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *